Supprimer un complexe avec la chirurgie esthétique

Notre société privilégie l’apparence et de nombreuses personnes sont complexées par une imperfection, un nez trop long, des oreilles décollées, un excès de graisse, des rides. Ce complexe les rend fragiles, la perte de confiance en soi n’est pas très loin. La chirurgie esthétique est alors le seul recours pour s’accepter.

Pour quelles raisons ?

Le principal but de la chirurgie esthétique est de supprimer un complexe de préférence de manière définitive. Vivre avec une partie de son corps qui ne correspond pas aux normes peut provoquer un réel mal-être, une souffrance profonde. Le vécu du complexe prend même à la longue un caractère obsessionnel. Imaginez que les autres ne voient que ce défaut physique rend les rapports humains assez difficiles. La recherche de la beauté passe par l’instinct de conservation, la peur de la laideur dépasse celle de la mort. Tout le monde aujourd’hui cherche à atténuer les effets du temps, à corriger les défauts d’où l’importance de la chirurgie esthétique.

Lire également : Coronavirus symptôme : c'est ainsi que l'œil signale que vous avez des problèmes

Des défauts qui perturbent

Certains peuvent au fil du temps prendre beaucoup trop de place. La chirurgie esthétique est alors vécue comme une guérison. Elle s’est démocratisée au fil des années, on ne ressent plus aucun tabou à se faire opérer. On en parle librement autour de soi. La chirurgie vise à réparer ce qui est abîmé. En changeant ce qui dérange, on retrouve le plaisir de se regarder dans un miroir, de paraître en public. La chirurgie peut même parfois donner des ailes et nous permet enfin de nous accepter. On se sent plus valorisé, car le complexe est éliminé. Les hommes et les femmes n’hésitent plus à franchir le pas. La rhinoplastie, la liposuccion, le lifting, l’opération mammaire restent les interventions les plus courantes. La chirurgie esthétique plus ou moins invasive ne se devine plus. Soyez vigilant, il ne faut pas non plus succomber à des tendances

Lire également : Trois choses à essayer avant le burn-out

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *