Chute des cheveux : le point sur la dermopigmentation capillaire

Chute des cheveux ou calvitie, autrement appelée alopécie, c’est un processus aux causes multiples mais souvent vécu comme un complexe. Or, désormais, il existe une multitude de possibilités pour contrer cet effet inesthétique et notamment, la dermopigmentation capillaire. Voici donc, en bref, les contours de cette technique révolutionnaire.

Zoom sur la dermopigmentation capillaire  

Autrement appelée tatouage capillaire ou trichopigmentation, la dermopigmentation capillaire rencontre de plus en plus de succès auprès des personnes souffrant d’alopécie. Il faut dire que la technique a fait ses preuves avec un résultat à la fois naturel et immédiat. Concrètement, elle est employée par un spécialiste en la matière et vise à restaurer une plus grande densité capillaire dans des zones clairsemées.

Sur le crâne, ce seront des micros points, ou micros traits, qui seront effectués avec une aiguille stérile et qui implanteront un pigment naturel dans le derme. Ainsi, vous obtenez un résultat immédiat et qui pourra durer jusqu’à deux à cinq ans.

À qui s’adresse cette technique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la dermopigmentation capillaire ne s’adresse pas uniquement aux hommes puisque l’alopécie concerne également les femmes. Plus concrètement, elle rassemble toutes les personnes qui présentent une chute de cheveux excessive à la suite d’une radiothérapie, d’une chirurgie du crâne, ou encore, après des cicatrices ou une brûlure.

Concernant la séance, il faut savoir que c’est une opération chirurgicale avec anesthésie locale. Ainsi, vous ne souffrez d’aucune douleur et vous pouvez espérer retrouver une belle chevelure après 2 ou 3 séances. En plus, c’est une technique particulièrement appropriée pour toutes celles et ceux qui ont des cheveux longs. Concernant les suites de l’intervention, il faudra éviter l’exposition au soleil durant les 15 jours qui suivent. De même, il faudra éviter tout effort physique à grande intensité impliquant une forte transpiration, ou encore, les saunas, entre chaque séance.

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *