Le Chili, un exemple d’écologie, accueillera la COP 25

La COP (Conference of parties — Conférence des parties) a lieu chaque année et a pour objectif de donner naissance à des accords sur le climat entre les pays. La COP 21 avait eu lieu à Paris et la COP 24 vient de se terminer en Pologne. Le choix du Chili comme pays organisateur a été bien accueilli alors que les énergies renouvelables s’y développent massivement et que le pays attire de nombreux touristes pour la beauté de ses paysages naturels.

Un pays très écologique

Le Chili est un pays qui a beaucoup à perdre dans le réchauffement climatique. Son territoire est une étroite bande de terre de 6 000 kilomètres de long pour seulement 180 kilomètres de largeur en moyenne. Coincé entre la cordillère des Andes et l’océan Pacifique, le pays risque de perdre une grande partie de son territoire à cause de la montée des eaux.

Même s’il n’est pas absolument parfait, il figure donc parmi les bons élèves des exigences écologiques. Les énergies propres s’y sont très fortement développées, notamment les centrales hydroélectriques. Le pays développe également de l’énergie solaire et éolienne. Il est l’un des rares pays à produire plus d’énergie propre qu’il n’en consomme.

Un tourisme naturel très développé

Un voyage au Chili organisé par une agence vous fera forcément visiter la Patagonie et ses paysages à couper le souffle. Effectivement, l’économie du Chili doit beaucoup au tourisme et donc à ses paysages et à la faune locale. Les différents gouvernements du pays ont donc perpétuellement veillé à ce que la biodiversité et l’écosystème local soient conservés.

Ainsi, le pays attire chaque année de plus en plus de touristes à la recherche d’un émerveillement unique et préservé. Les parcs naturels du pays sont une source inépuisable de beauté pour les touristes, de revenu pour le pays et offrent des sanctuaires à de nombreuses espèces végétales et animales présentes.

Un pays menacé par le réchauffement climatique

Voyager au Chili est l’une des plus belles expériences imaginables, cependant, il est également terriblement triste de savoir que toutes ces merveilles sont actuellement menacées par le réchauffement climatique. C’est le cas, par exemple, d’une forêt de pins millénaires qui se meurent lentement à cause de l’augmentation des températures.

L’organisation de la COP 25 dans ce pays est donc une initiative bienvenue. Il ne fait aucun doute qu’un pays engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique comme l’est le Chili fera le maximum pour que cette nouvelle COP produise le maximum d’effet bénéfique sur la préservation de notre planète et de ce pays adoré des touristes et aventuriers du monde entier.

Général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *